29
LES CAPITAINES DE L'INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE
Tempo Médical : Pourriez-vous vous
présenter, Monsieur Lienard ?
Thomas Lienard :
Je suis arrivé chez Lund-
beck fin 2011, il y a donc quelques mois
seulement, comme Directeur Général pour
la Belgique et le Luxembourg. Avant cela,
j’ai exercé différentes fonctions de marke-
ting et vente chez Lilly, en Belgique et aux
Etats-Unis, ainsi qu’une activité de consul-
tant externe chez McKinsey & Company.
Tempo Médical : Comment voyez-
vous Lundbeck par rapport aux autres
sociétés pharmaceutiques ?
Thomas Lienard :
Lundbeck est une firme
danoise, spécialisée uniquement dans les
maladies neurologiques et psychiatriques.
Son ambition est grande.
Nous visons à être une des meilleures au
monde dans ce domaine particulier et am-
bitionnons d’être capables, grâce à cette
grande spécialisation, de pouvoir améliorer
la qualité de vie des patients souffrant
d’une maladie psychiatrique ou neurologi-
que.
Nous fonctionnons de façon très différente
des autres firmes pharmaceutiques puis-
que 70 % des actions de la société appar-
tiennent à la Fondation Lundbeck, qui a
pour objectif de promouvoir la recherche
dans le domaine des neurosciences. L’ob-
jectif de la société est donc fortement axé
sur la recherche et le développement.
Si l’on devait résumer, on pourrait dire que
Lundbeck est une firme danoise, très recon-
nue et respectée malgré sa taille réduite,
très innovante, spécialisée en psychiatrie et
neurologie.
En Belgique, nous employons 80 personnes
et nos 3 produits principaux sont :
- le Sipralexa®, antidépresseur bien connu,
- l’Ebixa®, pour le traitement de la maladie
d’Alzheimer,
- et l’Azilect®, utilisé pour le traitement de
la maladie de Parkinson.
Tempo Médical : Quel avenir pour
Lundbeck Belgique et Luxembourg,
selon vous ?
Thomas Lienard :
La recherche est très im-
portante chez nous, comme je vous l’ai dit,
et cela se vérifie au niveau des chiffres :
nous investissons plus de 20 % de notre
chiffre d’affaires en recherche et développe-
ment, ce qui est énorme, et supérieur à ce
qui se pratique généralement dans l’indus-
trie pharmaceutique.
Nous avons d’ailleurs un produit issu de no-
tre recherche qui est à l’enregistrement ac-
tuellement : il s’agit d’un produit qui permet-
tra de soigner les patients atteints de
dépendance à l’alcool, en leur permettant de
réduire leur consommation. C’est d’ailleurs
ce qui différencie ce produit des autres dis-
ponibles actuellement. Il agit sur l’envie d’al-
cool, pour la diminuer, et permet ainsi d’en
diminuer la consommation. Par cette dimi-
nution de la consommation, la santé globale
de ces patients s’en trouve améliorée.
"On ne moissonne pas du bon blé d’un
mauvais champ."
(proverbe danois)
Un nouveau capitaine est monté à bord du vaisseau Lundbeck Belgique
et Luxembourg, pour en prendre la barre.
L’occasion pour nous de faire sa connaissance…
Auteur :DrT.Watson, d’après un entretien avecThomas Lienard, directeur général de Lundbeck Belgique et Luxembourg.
Si l’on devait
résumer, on pourrait
dire que
Lundbeck
est une firme
danoise
, très
reconnue et respectée
malgré sa taille
réduite,
très
innovante, et
spécialisée en
psychiatrie et
neurologie.
TEMPO MÉDICAL – FÉVRIER 2012 –
THOMAS LIENARD,
directeur général de Lundbeck Belgique
et Luxembourg.
1...,21,22,23,24,25,26,27,28,29,30 32,33,34,35,36,37,38,39,40,41,...44