17
CARDIOLOGIE
Notre entretien va porter sur le rôle
des phytostérols dans la prévention
cardiovasculaire primaire, mais
d'abord, pour fixer les idées, que sont
ces produits, où les trouve-t-on,
quelle est leur valeur préventive, et
quelles sont leur propriétés sur le
plan cardiovasculaire ?
Les phytostérols sont des composés dont la
structure est très proche du cholestérol,
d'ailleurs on les considére souvent comme
les ‘cousins’ végétaux du cholestérol d’ori-
gine animale. Les principaux représentants
sont le sitostérol, le stigmastérol et le cam-
pestérol que l'on trouve dans de nombreux
végétaux (graines, fruits oléagineux) et dans
les huiles végétales. La propriété essentielle
des phytostérols est d'abaisser le cholesté-
rol, mais pour obtenir une baisse pertinente
en termes de prévention, il faut des quanti-
tés que notre alimentation occidentale est
loin de nous fournir puisqu'elle n'apporte
guère plus de 200 à 300 mg/j et même les
régimes végétariens dépassent rarement les
4 à 500 mg/j. Un travail récent mené à
Gand
(I Sioen et al. Br J Nutr. 2011 ; 105 :
960-6)
a montré que la consommation quo-
tidienne médiane de phytostérols en Belgi-
que était de 218 mg chez les femmes et de
280 mg chez les hommes.
La supplémentation alimentaire en phyto-
stérols a été rendue possible dans les années
90 grâce à la mise au point d'un procédé
d'estérification au moyen d'acides gras, ce
qui a permis d'incorporer des quantités as-
similables importantes de phytostérols dans
divers produits alimentaires, dont les pro-
duits tartinables d'origine végétale comme
Becel Pro.activ.
Comment agissent les phytostérols ?
Notre taux de cholestérol circulant est la ré-
sultante d'une synthèse hépatique et de la
résorption du cholestérol présent dans l'in-
testin qui provient de l'alimentation et de la
bile. Cette résorption, qui varie de 20 à
80 % selon les individus, se fait par l'inter-
médiaire de protéines porteuses sur les-
quelles le cholestérol et les phytostérols
entrent en compétition pour se fixer. La
présence de phytostérols entrave donc la ré-
sorption du cholestérol par l'intestin et aug-
mente son excrétion dans les selles. Cette
diminution de la résorption intestinale du
cholestérol aboutit également à un appau-
vrissement du pool de cholestérol hépatique
entraînant une synthèse accrue de récep-
teurs LDL et par conséquent une diminution
du cholestérol-LDL.
On estime que l'absorption quotidienne
moyenne de 2 g de phytostérols génère
une réduction moyenne de 7 à 10 % du chole-
stérol total et d'environ 10 % du cholestérol-
LDL. La méta-analyse la plus récente
(I De-
monty et al. J Nutr. 2009 ; 139 : 271-84)
regroupant les données de 84 études indi-
que une réduction du cholestérol-LDL com-
prise entre 8,3 et 9,4 % pour une dose
moyenne journalière de 2,15 g. L'effet sur
le taux de cholestérol-LDL est d'autant plus
marqué que le taux initial est plus élevé.
Les phytostérols abaissent-ils le
cholestérol chez tout le monde ?
Les phytostérols font effectivement baisser
le cholestérol chez tout le monde, mais
dans des proportions variables selon les in-
dividus. On a en effet montré qu'il y avait
des personnes chez lesquelles la capacité
de résorption intestinale du cholestérol était
Aliments enrichis en phytostérols et santé cardiovasculaire
Un entretien avec le Pr Christian Brohet de l'UCL dont le combat en faveur de la prévention
cardiovasculaire est bien connu et qui suit de près la littérature sur le sujet.
Rédaction Tempo Médical.
"La propriété essentielle des phytostérols
est
d'abaisser le cholestérol."
PR CHRISTIAN BROHET
TEMPO MÉDICAL – FÉVRIER 2012
1...,9,10,11,12,13,14,15,16,17,18 20,21,22,23,24,25,26,27,28,29,...44