Tempo Medical 376 - page 9

INHOUD
5
TEMPO MEDICAL – MAART 2015 –
39
DERMATO IN DE PRAKTIJK
Wat is uw diagnose ?
Dr. S. Kerre, dermatoloog
26
BELGIAN BONE CLUB CONGRESS
Calcium, vitamine D en musculo-
skeletale
gezondheid : welk nieuws ?
Redactie Tempo Medical
29
UROLOGIE
Prostatitis en urinaire infecties in de
huisartsenpraktijk
Dr M. Hartman, naar een interview met Prof. Dr.
Johan Braeckman
33
SEXOLOGIE
Sommige treinen komen altijd te
vroeg…
Philippe Lambert
ncernant l’usage de ce médicament. DENOMINATION DU MÉDICAMENT
e
: Autres antidépresseurs, code ATC : N06 AX12.
COMPOSITION QUALITATIVE
es épisodes dépressifs majeurs.
Posologie et mode d’administration
Posologie
bservée après 4 semaines de traitement à la dose de 150 mg
,
la dos p urra être
itement. Comme c’est le cas pour tous les antidépresseurs, il est possible que l’effet
suffisante d’au moins 6 mois, pour s’assurer de l’absence de symptômes. L’inso nie
oins 24 heures entre les prises).
Transfert de patients prenant des comprimés
administrer, si possible, la même dose journalière totale.
Population pédiatrique
e WELLBUTRIN XR n’ont pas été démontrées chez des patients en dessous de 18
adultes (voir Utilisation chez l’adulte). Une sensibilité plus importante chez certaines
nction hépatique (voir rubrique ‘Mises en garde spéciales et précautions d’emploi’).
nts est de 150 mg en une prise par jour.
Patients avec insuffisance rénale
Chez
chez des patients normaux (voir rubrique ‘Mises en garde spéciales et précautions
ent lors des essais cliniques sur le WELLBUTRIN XR, une période de réduction de
ent donc être exclus. Mode d’administration Les comprimés de WELLBUTRIN XR
WELLBUTRIN XR peuvent être pris avec ou sans aliments.
Contre-indications
tre-indiqué chez les patients prenant d’autres médicaments contenant du bupropion
ésentant des antécédents convulsifs. WELLBUTRIN XR est contre-indiqué chez les
lement la consommation d’alcool ou de médicaments dont l’interruption entraîne un
évère. WELLBUTRIN XR est contre-indiqué chez les patients présentant ou ayant
intervalle d’au moins 14 jours doit être respecté entre l’arrêt d’un IMAO irréversible et
sologie recommandée des comprimés de bupropion à libération modifiée ne doit en
e lors des essais cliniques était d’environ 0,1% pour des doses allant jusqu’à 450 mg/jour. Le risque de convulsions liées à l’utilisation de WELLBUTRIN XR est augmenté chez
eurs prédisposant à une diminution du seuil épileptogène. Les facteurs de risques suivants doivent être recherchés chez tous les patients : administration concomitante d’autres
s et antihistaminiques sédatifs) abus d’alcool (voir également la rubrique ‘co tre-indic tions’) antécédent de traumatisme crânien diabète traité par hypoglycémiants ou par insuline
. Interactions Des interactions pharmacocinétiques peuvent modifier les taux plasmatiques du bupropion ou de ses métabolites et favoriser ainsi la survenue d’effets indésirables
r le métabolisme du bupropion. Le bupropion inhibe le métabolisme par le cytochrome P450 2D6. La prudence est donc recommandée en cas d’administration concomitante
xifène, le métabolite actif du tamoxifène. Par conséquent, l’utilisation de bupropion, un inhibiteur du CYP2D6, doit être, si possible, évitée durant le traitement par le tamoxifène.
e suicide (évènements en relation avec le suicide). Ce risque persiste jusqu’à la survenue d’une rémission significative. L’amélioration pouvant ne survenir qu’après les premières
précoce de la guérison. On sait que le risque de tentative de suicide ou de pensée suicidaire est accru chez les patients ayant des antécédents d’évènements en relation avec le
dant le traitement. Une méta-analyse d’études cliniques contrôlées par placebo sur l’administration d’antidépresseurs à des patients adultes souffrant de troubles psychiatriques
atients à risque élevé, doivent être étroitement surveillés lors d’un traitement médicamenteux, surtout au début du traitement et après des modifications de la dose. Les patients
s inhabituelles du comportement. Dans ce cas, un avis médical doit être demandé sans délais. Il faut savoir que le début de certains symptômes neuropsychiatriques peut être lié
ets indésirables’). Il faut envisager une modification du schéma thérapeutique, y compris un arrêt éventuel du médicament, chez des patients qui développent des idées/des
ymptômes neuropsychiatriques, y compris lamanie et les troubles bipolaires
Des symptômes neuropsychiatriques ont été signalés (voir rubrique ‘effets indésirables’).
épression majeure peut être le premier signe d’un trouble bipolaire. On considère en général (bien que ceci ne soit pas confirmé par des essais cliniques) que le traitement d’un
. Des données cliniques limitées concernant l’utilisation du bupropion en combinaison avec des stabilisateurs de l’humeur chez des patients ayant des antécédents de troubles
r déterminer s’ils présentent un risque de troubles bipolaires ; ce type d’examen doit comprendre une anamnèse psychiatrique détaillée, en ce compris les antécédents familiaux
grande expérience clinique montrent que le risque d’abus sous bupropion est faible. L’expérienc clinique du bupropion chez des patients recevant une électroconvulsivothérapie
atement interrompu si les patients présentent des réactions d’hypersensibilité pendant le traitement. Les médecins devront garder à l’esprit que les symptômes peuvent s’aggraver
, les symptômes incluent éruption cutanée, prurit, urticaire ou douleur thoracique. Cependant des réactions plus sévères peuvent inclure angio-œdème, dyspnée/bronchospasme,
utanées ou à d’autres symptômes évocateurs d’hypersensibilité retardée (voir rubrique ‘effets indésirables’). Chez la plupart des patients, ces symptômes régressent à l’arrêt du
opion en tant que traitement de la dépression chez des patients atteints d’une maladie cardiovasculaire est limitée. La prudence est recommandée en cas d’utilisation chez ces
on artérielle
On a montré que le bupropion n’induit pas d’élévation significative de la tension artérielle chez des patients non déprimés présentant une hypertension de stade I.
es’) et nécessiter un traitement en urgence. Ces observations ont été faites chez des patients avec et sans hypertension préexistante. Il faut mesurer la tension artérielle de départ
RIN XR lorsqu’on observe une augmentation cliniquement significative de la tension artérielle. L’utilisation concomitante de bupropion et d’un patch d’administration de la nicotine
ue d’idées et de comportements suicidaires chez l’enfant et l’adolescent souffrant d’un trouble dépressif majeur ou d’autres troubles psychiatriques. Patients avec insuffisance
inétique du bupropion n’a été observée entre des patients présentant une insuffisance hépatique légère à modérée et les volontaires sains ; par contre, les taux plasmatiques de
rée (voir rubrique ‘posologie et mode d’administration’). Tous les patients présentant une insuffisance hépatique doivent être étroitement surveillés en raison du risque d’effets
ropion est principalement éliminé dans les urines sous forme de ses métabolites. C’est pourquoi, chez les patients souffrant d’insuffisance rénale, le bupropion et ses métabolites
exemple : insomnie, sécheresse buccale, convulsions) pouvant révéler des taux élevés du médicament ou de ses métabolites (voir rubrique ‘posologie et mode d’administration’).
ltes (voir rubrique ‘posologie et mode d’administration’ Utilisation chez l’adulte). Une sensibilité plus importante chez certaines personnes âgées ne peut être exclue. Interférence
ge rapide de médicaments, ce qui peut entraîner des résultats faussement positifs, en particulier pour les amphétamines. Un résultat positif doit généralement être confirmé par
propion dissout ont été rapportées. Cela peut entrainer une libération rapide, une absorption plus rapide et un surdosage potentiel. Des convulsions et/ou des cas de décès ont
ésirables identifiés au cours de l’expérience clinique. Ceux-ci sont classés par catégorie de systèmes d’organes et par incidence. La classification des effets indésirables selon
0) ; fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles). Affections hématologiques et du système lymphatique Fréquence indéterminée Anémie,
ompris angio-œdème, dyspnée/bronchospasme et choc anaphylactique. On a également rapporté des arthralgies, des myalgies et de la fièvre associées à une éruption cutanée
norexie. Peu fréquents Perte de poids Très rares Troubles de la glycémie Affections psychiatriques Très fréquents Insomnie (voir rubrique ‘posologie et mode d’administration’)
hallucinations, rêves anormaux y compris cauchemars, dépersonnalisation, illusions, idées paranoïdes Fréquence indéterminée Idées suicidaires et comportement suicidaire***,
ons (voir ci-dessous)** Très rares Dystonie, ataxie, Parkinsonisme, troubles de coordination, troubles de mémoire, paresthésies, syncope Affections oculaires Fréquents Troubles
la tension artérielle (parfois sévère), bouffées vasomotrices Très rares Vasodilatation, hypotension orthostatique Affections gastro-intestinales Très fréquents Sécheresse buccale,
ictère, hépatite Affections de la peau et du tissu sous-cutané* Fréquents Rash, prurit, transpiration. Très rares Erythème multiforme, syndrome de Stevens Johnson, exacerbation
énéraux et anomalies au site d’administration Fréquents Fièvre, douleur dans la poitrine, asthénie
*
L’hypersensibilité peut se manifester sous la forme de réactions cutanées. Voir
ées de type tonico-clonique pouvant, dans certains cas, entraîner une confusion ou des troubles de mémoire post-critiques (voir rubrique ‘Mises en garde spéciales et précautions
ir rubrique ‘Mises en garde spéciales et précautions d’emploi’). Déclaration des effets indésirables suspectés La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation
le système national de déclaration: Belgique Agence fédérale des médicaments et des produits de santé Division Vigilance EUROSTATION II Place Victor Horta, 40/40 B-1060
Allée Marconi L-2120 Luxembourg Site internet:
TITULAIRE DE L’AUTORISATION DE MISE SUR LE
UR DU TEXTE
: 11/2014 (version 24)
ation prolongée qui est également enregistré en Belgique et au Luxembourg sous le nomde Zyban
®
– unemédication à prendre 2x/jour qui est enregistrée
être utilisés ensemble. Les comprimés de Wellbutrin
®
XR doivent être avalés en entier, sans les écraser ou les mâcher. La dose maximale de comprimés
-intestinaux (y compris nausées et vomissements).
aments et des Produits de Santé (AFMPS) à l’adresse suivante: adversedrugreactions@
u Ministère de la Santé du Grand-Duché de Luxembourg (Division de la Pharmacie et des
oSmithKline Pharmaceuticals s.a./n.v. au numéro 0032 10/85 85 00’.
BE/BHC/0
E.R. : GlaxoSmithKline Pharmaceuticals s.a./n.v.
Site Apollo Avenue Pascal, 2-4-6 1300 Wavre Belgium
N
NQUE
otivation ?
tif
CONDITIONNEMENT :
PRIX PUBLIC :
150 mg x 30 comprimés
33,71€
150 mg x 90 comprimés
71,53€
300 mg x 30 comprimés
55,32€
300 mg x 90 comprimés
121,54€
BELGIAN BONE CLUB
1,2,3,4,5,6,7,8 10,11,12,13,14,15,16,17,18,19,...54
Powered by FlippingBook