Tempo Digest 76

STROKE UNITS : la Belgique se limitera à 15 centres spécialisés Dans un futur proche, 15 centres aigus de référence seront désignés pour traiter les accidents vasculaires cérébraux les plus graves. Pour pouvoir garantir la meilleure qualité de soins possible aux patients devant subir un acte interventionnel, la ministre Maggie De Block a décidé de limiter le nombre de stroke units spécialisées à 15 dans notre pays. Deux facteurs sont dans ce domaine capitaux. Il y a tout d’abord la durée de transfert, le temps nécessaire pour transférer le patient à l’hôpital. Dans les soins des AVC, il est question de la golden hour : les chances d’un bon rétablissement sont en effet les plus grandes en cas d’intervention au cours de la première heure. Avec maximum 15 centres, nous pouvons répartir l’offre de façon à ce que le patient puisse toujours parvenir dans l’heure dans un centre spécialisé, peu importe où il se trouve. En outre, les neuroradiologues interventionnels et les équipes soignantes concernées pourront, grâce à la concentration dans maximum 15 centres, développer l’expertise indispensable pour garantir aux patients la meilleure qualité possible. Pour pouvoir garantir la meilleure qualité de soins possible aux patients, un neuroradiologue interventionnel doit pratiquer au minimum 40 à 60 interventions par an. La qualité de l’intervention diminue sinon sensiblement et le patient court alors davantage de risques de garder à vie de graves séquelles. De même, la coordination des soins par le neurologue et l’expertise de l’équipe soignante concernée sont cruciaux pour une issue favorable. Les FEMMES BELGES vivent moins longtemps en bonne santé que leurs voisines européennes L’espérance de vie en bonne santé pour les femmes belges était, en 2016, de 63,8 ans, sous la moyenne de l’Union européenne (64,2 ans), selon les chiffres publiés lundi par Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne. La même année, les hommes belges faisaient un peu mieux que la moyenne de l’Union européenne, avec une espérance de vie en bonne santé de 63,7 ans, contre 63,5 ans pour la moyenne européenne. En 2016 toujours, l’espérance de vie en bonne santé était la plus élevée en Suède, tant pour les femmes (73,3 ans) que pour les hommes (73 ans). A l’autre bout du classement, les femmes lituaniennes ne vivaient en bonne santé que jusqu’à 54,9 ans, leurs compatriotes masculins n’ayant une espérance de vie en bonne santé que de 52,3 ans. Plus de 700 Belges ont CHANGÉ DE SEXE l’an dernier En 2018, 727 Belges ont changé de sexe, selon les chiffres du Registre national. Un an plus tôt, ce nombre n’était « encore » que de 110. Cette importante augmentation est principalement imputable à la modification de la législation. Depuis le 1 er janvier 2018, il n’est plus nécessaire d’avoir subi une opération chirurgicale de changement de sexe pour attester cela officiellement. Auparavant, il fallait en outre un certificat médical du médecin pour accompagner la demande. Entre 2010 et 2014, le nombre de personnes qui changeaient de sexe variait entre 40 et 70 par an. Puis ce nombre est passé à 81 en 2015, 100 un an plus tard et 110 en 2017. Le phénomène connu l’an dernier pourrait également s’expliquer par le cas très médiatisé, en particulier au nord du pays, du journaliste de VTM Bo Van Spilbeek mais aussi par d’autres facteurs comme le film sur une personne transgenre ‘Girl’, qui ont pu stimuler les personnes concernées à franchir le pas. 10 ANS DE SUCCÈS pour une des plus grandes campagnes de sensibilisation à la santé en Belgique ! À l’occasion du 10 ème anniversaire de la Semaine du Rythme Cardiaque, qui se déroulera du 17 au 21 juin 2019, la campagne de la Belgian Heart Rythm Association (BeHRA) fait peau neuve et se transforme en véritable portail des troubles du rythme cardiaque ! Outre la fibrillation auriculaire, l’arythmie la plus fréquente, et l’arrêt cardiaque, qui frappe 30 Belges chaque jour, la campagne jettera cette année la lumière sur les tachycardies et les extrasystoles. En guise de «mise en bouche », l’association de cardiologues organise des séances d’initiation à la réanimation pour les élèves d’écoles secondaires dans tout le pays. De nombreuses autres actions liées à chacune des affections mentionnées se tiendront durant la Semaine du Rythme Cardiaque. Pour en savoir plus sur la campagne et les nombreuses actions mises en place, rendez-vous sur www.monrythmecardiaque.be ! Bo Van Spilbeek 76 TEMPO–DIGEST | 9 MEDICAL NEWS

RkJQdWJsaXNoZXIy NDc1NjI=