Tempo Digest 75

75 SOMMAIRE SPÉCIAL RÉTROSPECTIVE 2018 EDITORIAL Trève de fin d’année « Mais comment faisais-tu lorsque nous étions petits ? » me demande ma fille, partagée entre ses emplois du temps professionnel, familiaux et personnel. « C’est très bien de m’expliquer qu’il faut que je fasse plus de sport, que je ne succombe pas au stress et que je cuisine moi-même au lieu de recourir à des plats préparés, mais je n’ai pas le temps ! » Après mûre réflexion, je dus bien admettre que moi non plus je n’avais plus autant de temps libre, pour m’occuper de moi, que lorsque j’étais une jeune maman active : un comble ! Je me rappelai une TED conférence, intitulée « Où est passé notre temps libre ? » . Adam Alter, un psychologue de la New York University, y présentait les résultats de son analyse de l’évolution de notre temps libre sur une période de 10 ans. Il présentait des graphiques divisant la journée en différentes plages horaires d’activités. En bleu, les heures passées au travail, dans les transports en commun, à réaliser les tâches ménagères, à dormir… Les plages horaires rouges représentent le temps passé devant un écran et les zones jaunes et blanches le temps libre qui nous reste sur une journée. Sa conclusion était claire: en 10 ans, nous avons perdu énormément de temps libre et nous ne pouvons en vouloir qu’à nos mauvaises habitudes et aux nouvelles technologies. Ainsi, en 2007, le temps passé devant un écran était encore minime, 10 ans plus tard, il prend quasiment la totalité de notre temps libre. Pourquoi? Le psychologue explique: sur un écran, le fil d’actu ne fait que se dérouler et il n’y a pas de signal clair pour nous dire d’arrêter et de nous lancer dans une autre activité». Les lectures et activités digitales n’ont pas de fin et peuvent se perpétuer à l’infini, au contraire de la lecture d’un magazine, d’un journal ou d’un livre. Heureusement, la totalité du temps passé sur des écrans n’est pas néfaste. Nous passons 9 minutes par jour sur des applications qui peuvent nous enrichir, professionnellement ou culturellement par exemple. Mais nous consacrons aussi près d’une demi-heure (27 minutes précisément) à consulter des applications qui peuvent nous plonger dans un mal-être, tels que des fils d’actualité ou des jeux. Pour A. Alter, consulter aussi longtemps ce genre d’app’ mène à un sentiment d’isolement. Il nous motive de ce fait à nous distancier des écrans et à faire des pauses fréquentes dans leur consultation. Il conseille pour mieux gérer notre consommation quotidienne de créer un équilibre plus sain en bloquant par exemple certains réseaux sociaux ou en nous abstenant d’utiliser certains outils digitaux. « Vous vous y habituez, vous surmonterez votre privation comme vous le feriez avec une drogue et la vie sera plus colorée, plus riche » , concluait le psychologue new-yorkais. C’est donc dans la privation de mes écrans chéris que j’ai décoré la maison, élaboré les menus de fêtes, emballé des cadeaux choisis avec grand soin, me suis promenée sur un marché, et passé du temps à jouer, chanter et bouger avec mes enfants et petits-enfants chéris… C’est aussi ce que je vous souhaite à tous très sincèrement pour 2019 : de retrouver le temps libre nécessaire à vous occuper de vous et vos proches. Une autre façon de vous souhaiter une bonne santé ? D. Léotard ■ PÉRIODIQUE | DÉCEMBRE 2018 - JANVIER 2019 | RÉSERVÉ AU CORPS MÉDICAL | BUREAU DE DÉPÔT BRUXELLES X | P605276 CONGRESSNEWS : BEST OF DES CONGRÈS 2018 2 VHEALTHSQUARE : TOUS LES E-LEARNINGS DISPONIBLES 8 TEMPO WELLNESS 8 LE COIN COQUIN 10 PHARMANEWS 12 TEMPO TODAY : LES NEWS LES PLUS LUES EN 2018 15 perindopril arginine / indapamide / amlodipine 75 TEMPO–DIGEST | 1 SPÉCIAL RÉTROSPECTIVE 2018 TempoToday et son best of hebdomadaire TempoWeekend sont disponibles en temps réel sur smartphone et ordinateur. LA QUOTIDIENNE DU MÉDECIN CONNECTÉ 12.398+ MONTHLY ACTIVE USERS OPEN RATE 12.398+ MONTHLY ACTIVE USERS 19.5% OPEN RATE www.tempotoday.be

RkJQdWJsaXNoZXIy NDc1NjI=