Tempo Digest 74

74 EDITORIAL Peut-on vacciner contre tout ? Il a un an, il revient de la crèche avec un peu de fièvre, imputée au rappel de vaccins reçu aujourd’hui. Et revoilà ouvert, à la faveur d’un dossier paru dans le magazine « Le Vif » sur les vaccins, le classique débat familial sur l’utilité, les risques et la nécessité du caractère obligatoire de la vaccination. Oui, c’est vrai que la polio a disparu dans nos pays grâce aux vaccins, oui, c’est vrai que la rougeole revient en France à cause d’une moindre vaccination. Non, ce n’est pas vrai qu’il est prouvé que les vaccins favorisent l’autisme chez les enfants, non, ce n’est pas dangereux d’associer plusieurs vaccins, non, ce n’est pas plus cher de vacciner que de traiter des enfants malades… Oui mais le lobby des firmes pharmaceutiques est tout de même important, ce sont elles qui s’y retrouvent lorsque les instances politiques imposent un nouveau vaccin ! On devrait plutôt axer nos efforts sur la prévention de certaines maladies plutôt que vacciner. Et pourquoi les grands labos n’ont-ils pas développé un vaccin contre le SIDA, contre la malaria, contre des maladies présentes dans des pays pauvres qui ne pourront les payer ? L’aîné des petits-enfants, bientôt 5 ans, écoute sans piper mot cet échange animé d’arguments. Je lui souris, il me regarde d’un air soucieux. …Et j’ai lu que le fait de vacciner perturbait le système immunitaire et serait la cause de l’augmentation des allergies et des maladies auto-immunes. Mais non, c’est une fake news parue sur les réseaux sociaux ! Et le Professeur Joyeux, ce n’est pas un lanceur d’alerte ? Il est quand même bien prof, non ? Bonne question, peut- on être un scientifique renommé et ne pas faire preuve d’esprit critique avide de preuves ? Voilà que la discussion évolue vers les informations foireuses, les fake news , les faux résultats d’études, les titres qui font le buzz… Vers les vérités d’hier qui s’avèrent fausses aujourd’hui, vers ce qu’on voudrait nous faire croire, vers ce qu’on nous cache. Et de se demander comment inculquer à nos enfants le « fact checking », qu’on appelait naguère l’esprit critique ? Comment concilier la rapidité de la diffusion d’informations et la vérification de leur véracité ? Impossible, dit l’un. Il suffit d’abolir les réseaux sociaux, dit l’autre. Cela n’a rien de nouveau, il y a eu de tout temps des informations fantaisistes ou inventées de toutes parts, elles plaisent à ceux qui les croient et à ceux qui les colportent, répond le provocateur de la bande. D’ailleurs, tous les parents ne sont-ils pas des coupables de fake news en évoquant Saint-Nicolas devant leurs enfants ? Silence ! Tous les regards se tournent, inquiets, vers les enfants en âge de comprendre. C’est alors que l’aîné, heureux d’avoir un auditoire tout à son écoute déclare : j’ai une idée ! Si on inventait un vaccin contre les fake news ? Dominique Léotard ■ PÉRIODIQUE | OCTOBRE-NOVEMBRE 2018 | RÉSERVÉ AU CORPS MÉDICAL | BUREAU DE DÉPÔT BRUXELLES X | P605276 ACCRÉDITÉ ÉTHIQUE ET ÉCONOMIE. PARTICIPEZ AU 1 ER CONGRES VIRTUEL DARWIN 2.0 MÉDECINE DU FUTUR / FUTUR DES PROFESSIONS MÉDICALES NOUVEAU Avec le soutien de Organisé par e-LEARNING SOMMAIRE CONGRESS NEWS DARWIN 2 CONGRESS NEWS EASD 5 MEDICAL NEWS 7 TEMPO WELLNESS 10 MEDICAL NEWS/PHARMA NEWS 8, 16, 17 BESTOF TODAY 18 PETITES ANNONCES 18 74 TEMPO–DIGEST | 1

RkJQdWJsaXNoZXIy NDc1NjI=